Des caribous au pays du couscous

Tafraout, le pays des amandiers

 

Fin février, se tient à Tafraout le Festival des amandiers en fleurs. Aprés un arrêt de presque 30 ans, une association locale tente de redynamiser l'événement pour développer le tourisme dans cette petite ville berbère trés enclavée de l'Anti-Atlas marocain située à 180 km au sud d'Agadir.  Le Maroc est grand et les distances parfois décuplées par le relief montagneux.

 En venant de Tiznit, a route qui y méne est magnifique, un peu en lacets mais rien à coté de ce qui nous attend par la suite dans le col de Tizi n' Test. De ce coté les amandiers ont déja perdu leurs fleurs et verdissent à toute allure.

 

 

          

Les Ammeln, la tribu Chleuh qui habitent la vallée de Tafraout, cultivent les céréales et de multiples arbres fruitiers, dont les amandiers. Beaucoup d'hommes se sont expatriés  un peu partout au Maroc et à l'étranger. Ils ont la réputation d'être de bons commerçants.  Dans les douars (villages) on ne trouve plus que des femmes, enfants et personnes agées.

 

 

 

          

 

Nichée au cœur de la vallée des Ammeln, au milieu d'un cirque de montagne de granit rose célèbre pour ses couleurs, ce n'est pas tant le paysage qui frappe que la nuée de campingcaristes qui occupe tous les abords.  Les retraités francais en ont fait une de leur halte préférée. Toute la France défile sous nos yeux, principalement la Bretagne, l'est et La Charente, mais les voyageurs se mêlent peu à la population locale si ce n'est pour le marché. Nous avons été choqué plusieurs fois par le ton et la façon dont les touristes s'adressent à la population locale. Le respect que l'on demande aux autres devrait être réciproque. Certains arborent même des tenues à la limite de la décence. On n'est pas à la plage!

 

    

 

 

Il n'y a ni monument, ni lieu historique à voir à Tafraout qui compte à peu prés 5 000 habitants. C4est une bourgade un peu oubliée où il n'y a malheureusement pas d'emploi pour les jeunes. La région recèle pourtant un fort potentiel touristique mais il faut pouvoir s'y rendre. Pour le voyageur qui s'arrête à Tafraout, il s'agit juste de se laisser aller au rythme tranquille de la ville et de se promener aux alentours.

 

 

La ville vue de l'Hotel des Amandiers, lieu un peu surrané , qui dut être luxueux en son temps dans les annéees 60-70. Aujourd'hui, on hérite de grandes chambres vieillotes et de salles de bains qui aurait grandement besoin d'être rénovées. Encore une fois les serveurs promènent leur ennui entre les tablées de voyageurs organisés. Les marocains n'aiment pas servir et cela se sent souvent.

 

 

 

  

 

    

 

        

 

 

Même si l'événement a une vocation touristique, le Festival des amandiers est avant tout pour les habitants l'ocasion de se retrouver : musique locale, touareg et les gitans du Rajastan (les films de Bollywood sont trés populaires au Maroc). Concours de dessin et courses à pieds pour les gamins. Toute la journée des troupes de musique folklorique se relaient.

Exposition des coopératives féminines dont 95% d'huile d'argan. Les produits se ressemblant et la clientèle touristique étant tout de même limitée, difficiles pour toutes de faire des bonnes ventes.

 

 

      

 

         

 

 

J'ai également assisté à un séminaire sur l'Economie Sociale et Solidaire ou j'ai entendu des élues françaises faire l'apologie du génie franchouilard en matiere d'ESS avec des réalisations comme Communauto ou les paniers bio à domicile. Ca ne viendrait pas du Québec par hasard?

Vu le contexte économique et social, au Maroc on limite souvent l'ESS au commerce et au tourisme durable alors que ses champs d'action sont beaucoup plus larges.

 

           

 

 

La région de Tiznit est connue pour ses bijoux berbères en argent. Mais il ne faut pas s'y fier, la plupart du temps il s'agit au mieux d'alliage, souvent de métal. On peut se faire plaisir à condition de ,ne pas payer pour ce que ça n'est pas.

                         

 

 

Réjean s'est laissé tenter par les BTT (babouches tout terrain) spécialité de cette région montagnarde. L'oeil du connaisseur qui examine chaque couture.

 

 

 

Plusieurs magnifiques promenades s'offrent à vous aux alentours:

- Les rochers peints : un belge un peu fou qui a dépensé une fortune pour peindre des roches en rouge et bleu qui s'efface avec le temps mais la balade vaut la peine

- Le chapeau de Napoléon (village d'Aguerd Oudad) : un tas de rochers qui ressemble à devinez quoi? les tafraoui l'appelle le doigt de la main

- La vallée d'Ammelne: des dizaines de villages berbères qui s'accrochent à flanc de montagne

- l'oasis d'Aït Mansour: un lieu rafraichissant

 

 

 

 

Les routes sont souvent tortueuses et pas toujours en bon état. Particulièrement déconseillées pour les ames sensibles ou alors excellente thérapie pour soigner le vertige.

 

 

Les femmes portent un haik noir brodé dans le bas trés seyant.

 

Aprés cet escale enchanteresse, nous avons rejoint Marrakech en traversant le haut-atlas par le col de Tizi n'test 2 100 m. Vous pouvez en apprécier quelques photos dans la partie album-photos.



06/03/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres