Des caribous au pays du couscous

Marrakech - Un anniversaire, deux riads

Il y a des dates que l'on souligne avec plus d'emphase que d'autre comme le cap du demi-siècle par exemple. Je vous rassure tout de suite, je ne m'étendrai pas sur mes états d'âme. Je ne vous gaverai ni de: "c'est chiant de vieillir, la machine commence à dérailler", ni de "c'est la plus belle période de ma vie"; ce n'est pas l'objet de mon propos. J'aimerai plutôt partager avec vous les petites mésaventures et les grandes joies de ces moments spéciaux que nous avons passé dans l'un de ces magnifiques riads. Si tout le monde a fini par passer un bon moment ce ne fut pas sans mal.

  

Afin de préparer ce grand événement et pour faire les choses dans les régles de l'art Réjean et moi sommes venus en mars visiter plusieurs riads afin de dénicher celui qui conviendrait le mieux. Nous avons donc jeté notre dévolu sur le Riad Al Hanna, proche de la fameuse place Jemaa el Fna, qui alliait beauté et confort, et où nous pouvions amener notre cuisinière (beaucoup de riads gagne sur la nourriture et propose des repas trés ordinaires à des prix extraordinaires, sauf exception et puis Milouda est une cuisiniére exceptionnelle, toute en finesse et en délicatesse).

 

                                     

La veille du début des festivités je me décide d'aller passer la nuit au riad histoire de m'imprégner de l'ambiance et d'y mettre ma petite touche. Le propriétaire francais que nous avions rencontré nous avait prévenu qu'il venait de vendre son riad à un allemand (peu importe la nationalité, à Marrakech les riads passent d'un européen à un autre) mais que rien n'était changé. Et là, à 8 heures du soir,  j'arrive sur un chantier de construction: sacs de platre et de ciment dans l'entrée, table de plywood/contreplaqué dans la cour intérieure. Plus aucune décoration aux murs ni à terre. Ne restait que le bassin. Le gardien, voyant ma mine déconfite crut me réconforter en m'annoncant que le lendemain il acheterait des fleurs. Que faire? Douze personnes arrivent le lendemain pour vivre les mille et une nuits! J'en pleurerai de rage et de désespoir. Le gardien ne sait pas quoi faire et me mène un epu en bateau, la femme prévue pour l'accueil n'est pas là. J'envisage rapidement les changements qu'il serait possible d'apporter pour rendre cet endroit accueillant et passe en revue les tapis et autres objets que Réjean pourrait ramener de Rabat. Et puis merde, on loue un riad assez cher en plus justement pour éviter les soucis! Ni une, ni deux je prends mon téléphone pour appeler une amie marrakchia: "Sors de la, je te rappelle dans 1 heure". Je prends le pari.

                             

                    

Deux heures et une chambre d'hotel bruyante et exhorbitante plus tard, je me retrouve avec un rendez-vous pour le lendemain matin. Nous sommes quand même le week-end de l'Ascencion. Je remercie A. d'avoir autant d'amis. Juste le temps de passer chercher une cousine un peu inquiete malgré tout pour son week-end de rêve.

              

Nous sommes tout de suite conquis par le Riad Zina. La décoration est épurée, un mélange baba chic et marocain, un lieu ou l'on ne se sent pas dans un musée sinon comme chez moi. Et cela tient beaucoup à la présence efficace, discréte et chaleureuse de Malika et sa soeur Faouzia.

 

 

  La Terrasse

 

La suite

 

Visite de la cuisine qui toute à l'heure embaumera d'un tagine de viande  aux prunneaux tendre et savoureux.

    

 

 

Le repas fut un délice            ......................... Le petit dej aussi

    

                                   

              et plein de surprises.......

                    

  

Malheureusement il n'y avait que deux nuits disponibles pour notre gang.

 

Nous avons donc passés la porte voisine pour un lieu d'un tout autre genre; On se serait alors cru dans un magazine de décoration. Beau mais un peu froid malgré le soleil.

     

 

   Réjean le maitre d'oeuvre et coordonateur des festivités

 

D'ailleurs la soirée d'anniversaire s'est bien déroulée sur la terrasse comme prévu....

   

Mais

sous la couette

 

 



10/06/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 82 autres membres