Des caribous au pays du couscous

Les Moussems

Les Moussems

 

Moussem Moulay Idriss: (Fès / Septembre)

Cet événement est l'hommage de la ville entière à son Saint patron et représente l'un des plus importants du pays.

Les Syndics des corporations, soutenus par les notables de leurs corps de métiers, font une collecte.

Ces contributions serviront à couvrir les frais des festivités et le montant des offrandes.

La hausse du Mausolée du Saint, en soie bordée d'or, constitue le tribut annuel des Tisserands.

Marchands, tanneurs, dinandiers, forgerons, cordonniers, offrent des taureaux prétendus aux sacrifices et d'énormes bougies colorées et décorées pour l'illumination du sanctuaire. le grand jour arrive. L'exhibition des offrandes que conduit une longue et fracassante parade commence dès le matin et se poursuit jusqu'au coucher du soleil.

 

Moussem Moulay Idriss Zarhoun : (Meknès)

C'est la plus grande fête que connaît cette petite ville sainte, étalée sur un éperon rocheux, dominant la vallée de l'Oued Khoumane et la plaine de Volubilis.

Celle-ci abrite le mausolée du fondateur de la première dynastie arabe ayant régné au Maroc "Les Idrissides".

Chaque année, à la fin de l'été, les différentes corporations de la médina viennent, les unes après les autres, rendre hommage à leur saint, apportant ainsi de nombreuses offrandes et sacrifices accompagnés de chants et de musiques dont la reproduction de nombreuses processions de troupes folkloriques telles que les Aissaouas, les Hmadcha, et les Hal Touat.

 

Moussem Moulay Abdellah (El Jadida / Août)

La cité de Moulay Abdellah se situe à environ 10km à l'ouest d'El Jadida.

Là où se déroule chaque année ce Moussem grandiose groupant des milliers de personnes venant de tout le royaume. Son immense célébrité est due à ses splendides fantasias.

 

Moussem des Fiançailles : (Imilchil / Septembre)

Imilchil est un petit village du Haut Atlas qui se trouve à 2600 mètres d'altitude.

Il est de coutume que les jeunes filles de la région se marient le jour du Moussem.

Autrefois, un Saint homme bénissait les unions à Agdoul et la légende dit qu'elles vivaient toujours dans la joie et le bonheur.

C'est sur l'emplacement où est enterré cet homme vénéré du Haut Atlas que se tient cette cérémonie de fiançailles.

C'est l'occasion pour quelques 30.000 personnes des Hauts plateaux de se rassembler sous les tentes pendant une durée de trois jours avec leurs troupeaux, leurs chevaux et leurs dromadaires.

Alors, aux jeunes filles d'évaluer leur beauté, et de se parer de leurs magnifiques bijoux et de danser pendant de longues heures, avant que leurs destinée les emmène là où leur nouveau refuge les attend.

 

Moussem de Guelmim : (Asrir / juin)

Au caractère plutôt commercial, cet événement connait le rassemblement d'un nombre considérable de dromadaires.

Un grand nombre de visiteurs plébiscitent les somptueuses festivités du Moussem, et plus particulièrement la danse de la "Guedra" que l'on peut admirer paisiblement à partir d'une tente autour d'un succulent méchoui.

 

Moussem de Tan Tan : ( fin mai / début juin)

Moussem de Tan Tan ou le grand rassemblement des Hommes Bleus.

Dans cette petite cité en plein Sahara, se déploie chaque année un immense rassemblement de toutes les tribus mitoyennes à l'occasion du Moussem Sidi Mohamed Maa El Aynine qui couvre à la fois un caractère religieux et commercial.

 

Moussem des Roses : (Kelaa des M'Gouna / mi-mai)

Au cours de cette journée, et dans un décor des plus féeriques, se déroulent des manifestations diverses parmi lesquelles on trouve : folklore, expositions artisanales, une pléiade de chars fleuris formant un petit paradis roulant, élection de "Miss Roses" suivi d'une agréable randonnée à dos de chameaux, et pour clore en beauté : une extraordinaire excursion dans la vallée des roses.

 

Moussem des cerises : (Sefrou / juin)

Trois journées de fête, de joie et d'allégresse, où de nombreuses compétitions sportives, une fantasia et des attractions foraines ont lieu, le tout suivi de l'élection de "Miss Cerisette" bien sûr après avoir assisté au défilé de son cortège.

 

Moussem des Dattes : (Erfoud / début octobre) Moussem des Dattes

Erfoud, ville de fondation coloniale, a gardé les arcades crépies de roses et des alignements de tamaris. Son attrait réside dans sa situation au bord de l'oued Ziz, en plein cœur de Tafilalet. Dans cette région, où poussent près d'un million de palmiers, se déroule annuellement une magnifique fête.

Tous les habitants de la région procèdent en familles ou entre amis, à la récolte des dattes aux variétés nombreuses (Bouzekri, Boufegous, Majhoul, Bouslikhan et autres)

 

 

Moussems de la région de Guelmin et Tata

 

 

 

Source : amba Maroc en france



06/02/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres