Des caribous au pays du couscous

Le Khôl

 

                                              

Le khôl, fard oriental qui sublime l'oeil en lui donnant du mystère, a toujours fasciné... "Tout le monde connaît le charme de ces yeux orientaux dont l'éclat s'augmente de cette ligne noire due à l'emploi du khôl, en usage dans tout le Levant. Cette invention donne à l'oeil un attrait tout particulier, je ne sais quoi de léonin et d'un peu farouche qui anime ces petites mines douces et régulières" disait Eugène Delacroix. La légende en fait un présent de Dieu : quand l'éclat du Seigneur parut sur le mont du Sinaï, il embrasa la montagne entière et en calcinant toutes ses pierres, les transforma en khôl... Le khôl est une fine poudre dont la couleur varie du bleu nuit irisé au noir profond en passant par le gris anthracite. Elle est obtenue en broyant de l'antimoine, un minéral métallisé.

 

Les vertus du khôl

Le khôl était appliqué pour soigner des conjonctivites, des irritations et des rougeurs de l'oeil. Il était réputé protéger des infections oculaires, mais aussi du vent sablonneux et de la lumière ardente du désert. D'ailleurs, les hommes et les enfants (bédouins, berbères et touaregs en particulier) l'utilisaient aussi. Au septième jour d'un nouveau-né, la sage-femme mettait du khôl au bébé, afin de protéger ses yeux fragiles des piqûres d'insectes et les conjonctivites.  Dernier rempart de séduction des femmes du Ajjer (touaregs), les yeux étaient la seule partie du visage qu'elles pouvaient découvrir. Il n'y avait pas de femme qui n'eût en sa possession une de ces fioles remplies de poudre noire.

 

 

            

 

L'application du khôl

Un proverbe arabe dit que l'œil est un arc dont les flèches atteignent toujours leur cible. En maquillage, l'œil est la partie la plus intéressante à maquiller. On peut lui donner des formes, des couleurs, une intensité différente en fonction du moment ou de l'occasion

La femme orientale fait glisser adroitement le bâtonnet sur sa paupière inférieure en la tirant vers l'extérieur, les yeux clos de préférence, pour que le fard s'estompe et donne aux yeux un aspect velouté. La fine poudre noire recueillie était enfermée dans de petites fioles, appelées Mekhal. Ces fioles étaient fabriquées dans des matières aussi diverses que le verre, le plomb, le cuivre, l'argent ou l'or pour les plus riches... le Mekhal étant considéré comme un accessoire de luxe. La femme orientale appliquait le khôl à l'aide d'un bâtonnet à l'embout arrondi, le Meroued, en bois, ou mieux, en mérold, c'est-à-dire fabriqué à base de corne de mouton.

Une fois tamisée, la poudre de khôl est conservée dans un petit pot en verre, en céramique, en bois ou en métal (cuivre ou, pour les plus aisés, or…). Quelle que soit la matière utilisée, les pots à khôl sont toujours de véritables œuvres d'art. Leur bouchon se termine par un bâtonnet qui trempe dans la poudre. Ce dernier ne doit en aucun cas être utilisé pour appliquer le khôl comme on le croit parfois, car cela pollue le produit.

Les femmes orientales  utilisent un bâtonnet en bois lisse, le mirwed, qu'elles veillent à nettoyer (savon et rinçage à l'eau courante, par exemple) et à laisser sécher après chaque utilisation. Par mesure d'hygiène, le mirwed est personnel. On ne le prête pas, même à sa meilleure amie !

 

La préparation du khôl

 

La recette de cette poudre varie de l'Irak au Maroc, chaque région et chaque femme avait sa propre recette, ses propres secrets. L'une des recettes classique consistait à mélanger en proportions égales du sulfate de cuivre, de l'alun calciné, du Zenjar (carbonate de cuivre) et quelques clous de girofle, puis de réduire les différents ingrédients dans un mortier. Au Maroc, on y ajoutait quelques gouttes d'huile d'olive pour le rendre plus doux à l'application. Puis on recueillait la poudre dans un vase en terre, que l'on exposait à une petite flamme. Après quoi, on la tamisait à travers un fin mouchoir. Il en fallait jadis du travail et de la minutie pour arriver à obtenir la précieuse poudre noire



25/01/2010
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 84 autres membres